more from
Freaksville Records

Stella Polaris

by Sophie Galet

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €5 EUR  or more

     

1.
03:21
2.
03:55
3.
4.
04:30
5.
6.
7.
03:37
8.
9.
02:34
10.
11.

about

A beautiful collection of haunted songs written by the delicate and french female artist Sophie Galet. Mixed by Gilles Martin (Autour de Lucie,Miossec, Dominique A, Venus) at Farside Studio, Paris.

"Sophie joue dans un Triangle des Bermudes qui aurait absorbé Françoise Hardy et Joni Mitchell, la pop et une fièvre intime. Déployant une grâce certaine qui contrairement aux bèbètes photographiées sur le disque n'est pas passée chez le taxidermiste." Philippe Cornet Le Vif L'Express


"La fille à suivre ...On la compare à An Pierlé ou à Joni Mitchell. Elle aime la nature, le Folk et les textes purs. Et c'est la Belge qu'on voit partout ..." Elle Belgique


"... Sophie Galet est de retour avec 'Stella Polaris' en français cette fois. La chanteuse liégeoise semble avoir trouvé la formule magique pour que les mots s'emboîtent dans la langue de Molière. ... elle a gardé ce son folk caractéristique baigné parfois par la guitare crépusculaire de Benjamin Miam Monster Miam Schoos (Même si tu t enfuis). Toujours le même intimisme, le même charme troublant qui surgit au fil des écoutes ..." Vers l'avenir

"Mêlant guitares boisées et cordes discrètes, déclaration d'amour tonique et interrogations existentielles, la chanteuse belge signe un album qui lui ressemble : discret, vrai et naturel" Luc Lorfèvre , Telemoustique

"Ce qui frappe en premier, ce sont les textes. Leur fluidité, leur poésie, leur finesse" Le Golb

"Cette douce rêveuse sait s’y prendre pour définir les contours d’une chanson à la fois inspirée et accessible" Le fond de l'air est french
credits
released 23 September 2011

English:

Born in Belgium to non-musical parents, Sophie mostly grew up in the countryside. From a very early age, she showed a keen interest in nature and music, as she wanted to be both a singer and a forest ranger. Still today very partial to long walks in the forest, she spent her younger days sharing her time between the children’s choir and winding woodland paths.


At 12 years of age, she acquired a guitar, wanting to accompany herself. Instantly a series of sad songs was born; children’s songs in fact. As a teenager, confronted by parental pressure to follow so-called ‘normal’ studies, Sophie, still with a desire to make music, got involved in various local ‘rock’ groups, before forming her first group ‘Standard’.


Her passage into adulthood was punctuated by a series of difficult events, including the accidental death of her father, which led to a long period of sadness and soul-searching, delaying any focus on her own songs from one year to the next. In 1992, after studying Graphic Art, she spent a year in London where she perfected her English. This period of contemplation gave birth to a series of tracks, some of which were later reworked on her first album Cyclus. With its pop ballads and intimate songs, this acoustic album, rich in 70s sounds (Rhodes, Wurlitzer) gave Sophie the opportunity to express her talents subtly as she wrote 4 and co-wrote 5 of the 13 tracks on this first adventure with Benjamin Schoos (Miam Monster Miam) as artistic producer. This album met with enthusiastic Belgian press and was critically acclaimed as a first self-production.


After lending her voice to albums by Miam Monster Miam (Hey Tank! Forgotten Ladies, Soleil noir and L’Homme Libellule), Jacques Duvall (Hantises, Le Cow-boys et la Call-girl, Expert en désespoir), Juan d’Oultremont (Bambi is dead) and Guillaume Ledent (La récréation), out of pure pleasure, Sophie has regularly improvised as a multi-instrumentalist; one minute on the penny whistle, the next on the guitar and finally, straddling a drum in a leopard print suit in the Garage Punk band Ufo goes Ufa ... (Pop Symphony Garage II) and she always seems ready to push the limits of improbability in the pursuit of her happiness! And she finds her happiness within a mishmash of crazy concepts and serious, sober and gentle compositions. Uncompromisingly, Sophie sits in between two chairs, both uncomfortable, but fully occupied; on one side lies her fragility and melancholic songs, and on the other, her inner strength and spontaneous enthusiasm.


2011 and Sophie has finished putting together Stella Polaris, a new collection of frail and majestic songs, suspended in time. This folk album is unworldly but at the same time has its feet firmly on the ground and is always balanced by her sensitive French vocal that wavers between grass roots and ethereal. Accompanied in the studio by Raphael Laforgia (Guitar), Pierre Greco (double bass), Jérôme Dantinnes (drums and keyboard), Pascal Shyns (electric bass), Georges Herman (piano), Benjamin Schoos (electric guitar and synth), Philippe Laurent (trumpet), she recorded 11 songs in one week at Studio 5 in Liège with Raphaël Wynands and added the finishing touches at home. This new album was mixed in France at the Farside studio by the illustrious Gilles Martin and will be released in September on the independent Belgian label Freaksville Records.


With regards to her live performances, Sophie is both restrained and spontaneous which adds to her charm and gives her a presence that is not easily forgotten. Surrounded by talented sidekicks (Raphaël Laforgia, Pierre Greco and Jérôme Dantinnes), she chose them as kindred spirits and for their genuine likeability. Her concerts are intense, with a variety of powerful emotions that touch upon many subjects as ‘simple’ as love, life and death… with poetry that helps her inner turmoil take flight.

French:

Née en Belgique, de parents non musiciens, Sophie a grandi en grande partie à la campagne. Dès son plus jeune âge elle marque un vif intérêt pour la nature et la musique, puisqu’elle voulait être à la fois chanteuse et garde-forestier. Toujours adepte aujourdhui des longues marches en forêt, elle a partagé ses jeunes années entre la chorale d'enfants, et les chemins tortueux des sous-bois. 

A douze ans, elle fait l'acquisition d'une guitare, désireuse de pouvoir s'accompagner. D'emblée naissent une série de petites chansons tristes, des chansons d'enfant, pourtant. A l’adolescence, confrontée à l’exigence parentale de faire des études dites ‘normales’, Sophie, toujours désireuse de faire de la musique, s’immisce dans divers groupes ‘rock’ locaux, avant de créer son premier groupe ‘Standard’. 

Son entrée dans l'âge adulte fut jalonnée par une série d’évènements difficiles, dont le décès accidentel de son père, donnant lieu à une longue période de tristesse et de remise en question, reportant d’année en année la mise en lumière de ses propres chansons. En 1992, après des études en Arts graphiques, elle passe un an à Londres, où elle perfectionne son anglais. De cette période contemplative naîtra une série de morceaux dont quelques uns seront repris bien plus tard sur son premier album Cyclus. De ballades pop en chansons intimistes, cet album acoustique riche en sonorités seventies (rhodes, wurlitzer ) lui donne l’occasion d’exprimer subtilement ses talents puisqu’elles signe 4 morceaux et en co-crit 5 sur les 13 qui composent cette première aventure avec Benjamin Schoos (Miam monster Miam) à la production artistique. Au rendez-vous, une presse belge enthousiaste et un vrai succès d’estime dans le cadre d’une première autoproduction.  Ayant entre-temps prêté sa voix sur les albums de Miam Monster Miam (Hey Tank! Forgotten Ladies, Soleil Noir et L’Homme Libellule), de Jacques Duvall (Hantises, Le Cow-boys et la Call-girl, Expert en désespoir), de Juan d’Oultremont (Bambi is dead) et de Guillaume Ledent (La récréation), Sophie s’improvise régulièrement multi instrumentiste, par simple plaisir, une fois au pipeau, l’autre à la guitare et la suivante chevauchant une batterie en combinaison léopard dans le groupe punk-garage Ufo goes Ufa ... ( Pop Symphony Garage II) elle semble toujours prête à frôler les limites de l’improbable pour trouver son bonheur ! Et son bonheur, elle le trouve dans un enchevètrement de formules déjantées et de compositions sages, sobres et douces. Elle se réserve sans concession l’espace entre deux chaises, inconfortable certes, mais pleinement occupé d’une part par son côté fragile et ses chansons mélancoliques et d’autre part par sa force organique et son enthousiasme spontané. 2011,  Sophie a fini de tisser Stella Polaris, une nouvelle collection de chansons frèles et majestueuses, suspendues dans le temps. Un folk à la fois lunaire et proche de la terre ferme, avec toujours en équilibre cette voix sensible qui oscille entre les cîmes et les racines, en français. Accompagnée en studio par Raphael Laforgia (guitares), Pierre Greco (contrebasse), Jérôme Dantinnes (batterie et claviers), Pascal Schyns (basse électrique), Georges Herman (piano), Benjamin Schoos (guitare électrique et synths), Philippe Laurent (trompette), elle enregistre 11 chansons en une semaine au Studio 5 à Liège avec Raphaël Wynands et peaufine à la maison. Ce nouvel album est mixé en France au studio Farside par l'illustre Gilles Martin et sortira en septembre sur le label belge indépendant Freaksville Record. Côté scène, Sophie est à la fois retenue et spontanée, ce qui lui confère un charme particulier et une présence qui ne demandent pas de grands gestes pour laisser un bon souvenir. Entourée de comparses talentueux (Raphaël Laforgia, Pierre Greco et Jérôme Dantinnes),elle les a choisis aussi pour leurs affinités et leur capital sympathie. Les concerts sont intenses, passant par des émotions diverses puissantes, abordant un tas de sujets aussi 'simples' que l'amour, la vie et la mort, ... avec une poésie qui donne à ses débats intérieurs un envol majestueux.

credits

released January 12, 2011

tags

license

all rights reserved

about

Sophie Galet Liège, Belgium

contact / help

Contact Sophie Galet

Streaming and
Download help

Redeem code